fond fond
Préface Pot-Pourri Pékin Œufs de Pâques Calembourg Battre la breloque Marotte Olibrius Monter sur ses grands chevaux Le Roi de Prusse Mettre au violon Ours mal léché Nœud gordien Mettre au rancard Mouchards Pays de Cocagne Morgue École buissionnière Malotru Conter fleurettes Vocabulaire de Voltaire Galimatias Faire ripaille Cordon bleu Fourches caudines Rang d'oignon Poisson d'avril Coup de Jarnac Mailles ŕ partir Cul de sac Faire grève Aller au diable Auvert Retour

Petites Ignorances de la Conversation

Se mettre en rang d'oignon

Nous avions vu, à la halle et chez les marchands, des oignons rangés par ordre de grandeur, soit en ligne, soit en tas ou en torches ; cette observation nous avait suffi pour comprendre pourquoi l'on disait figurément se mettre en rang d'oignons, et alors nous écrivions ce dernier mot au pluriel.

Notre erreur était grande ; nous venons la confesser humblement. L'Allium cepa est complètement étranger à cette locution : ce que nous avions pris pour une vulgaire comparaison n'est rien moins, l'Académie elle-même veut bien nous l'apprendre, que le souvenir d'un grand maître des cérémonies.
Et d'abord, citons le texte de l'illustre compagnie :

« Locution adverbiale et familière dont on se sert en parlant de plusieurs personnes qui sont rangées sur une même ligne. — Se-mettre en rang d'oignon signifie aussi prendre place dans une réunion où l'on n'est pas invité, dans une assemblée à laquelle on n'a pas le droit d'assister. D'Oignon était le nom d'un maître des cérémonies. »

Ce maître des cérémonies, Artus de La Fontaine Solaro, baron d'Oignon et seigneur de Vaumoise, exerça ses importantes fonctions sous quatre rois à partir de Henri II ; il était chargé aux États de Blois d'assigner leurs places aux députés des trois ordres ; il se signala enfin par la conscience avec laquelle il fit serrer les rangs ou respecter les droits de chacun en fait de préséance, et cette belle conduite valut à son nom l'honneur que nous savons.

Si telle est l'origine de notre expression, et il n'est guère permis d'en douter quand l'Académie l'affirme, l'Académie ferait peut-être bien de conserver au mot Oignon sa majuscule historique.