blasons_x_8

 

De branche en branche

De branche en branche …

Divertissement généalogique à la recherche de
Guillaume BUDÉ.

Lors de la saisie d'actes ou des éléments fournis par des correspondants, il est courant de saisir une personne qui, n'étant pas directement de la famille, se trouve quand même là, en attendant on ne sait quelle suite. Ce fut le cas de Geneviève BOYER.

Cousine éloignée, Geneviève BOYER est née le vendredi 8 février 1743. Elle la fille de Basile BOYER, Maître chirurgien et de Geneviève PIAULT, descendante de Philiberte MIGNEROT (mon ancêtre Sosa 1457). D'où sa présence dans mon arbre généalogique. Geneviève se marie deux fois : d'abord Louis DROIN, son cousin, petit-fils de Charles DROIN, (sosa 728) . Puis elle épouse Pierre Jean HARDOUIN, Sieur de Fonsecq, gendarme de la garde, le fils légitime de Nicolas HARDOUIN et de Jeanne MOREAU.

Le second, Pierre Jean HARDOUIN, est le petit fils d'Edmé HARDOUIN, dont le frère Louis est marié en 1644 avec Marguerite BACHELIER (Source base "roglo" de Daniel de RAUGLAUDRE). Or, Marguerite est la noble descendante d'Estienne PORCHER, decédé en 1385 et qui enorgueillit la ville de Joigny (89).

La piste initiale me fut fournie par un de mes correspondants, descendant des DROIN et des HARDOUIN. Bien qu'éloignée de mes ancêtres Sosa, cette relation collatérale commençait à m'intéresser. Je partis donc à la recherche de cette branche.

Par ailleurs, j'ai eu à rechercher des données concernant Guillaume BUDÉ aux archives départementales de l'Essonne : Cette famille a profondément marqué les communes de Yerres (F91330) et des environs (Montgeron, Brunoy, Evry, Villabé et autres lieux). Et comme tous le savent, Guillaume BUDÉ, célèbre humaniste du XVIème siècle, initiateur du Collège de France, est descendant d'Estienne PORCHER. Je me suis donc mis en quête d'informations sur ces illustres personnages, familiers des Valois et de François 1er.

Il m'a donc semblé intéressant d'entrer toutes ces données dans mon arbre généalogique  : celles des HARDOUIN, puis celles des PORCHER et, enfin, celles des BUDÉ.

Sources :

Guillaume BUDÉGuillaume Budé à Chamarande

On trouvera ici le fruit des recherches menées au sein des Archives départementales de l'Essonne.
Ces archives sont logées dans le cadre magnifique du château de Chamarande.

Ci-contre, le portrait de Guillaume BUDÉ par Jean Clouet (Huile sur bois, ca. 1536 - 39,7 x 34,3 cm - Metropolitan Museum of Art, New York) - Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Ces éléments ont été complétés, voire corrigés dans certains cas, à l'aide des Bulletins de la Société Généalogique de l'Yonne. Le Bulletin N° 6 traite de la Famille HARDOUIN (par Alain NOËL) et le bulletin numéroté 3-4 traite des Familles PORCHER et BUDÉ.

 

La généalogie rédigée de Guillaume BUDÉ
(Sources AD91 Cote 79J75-6 dit "Fonds de Courcel")

Un chapitre de la « Vie des hommes illustres » par André THEVET
(Sources AD91 Cote 79J75 - 6 dit « Fonds de Courcel »)

Des actes relatifs à BUDÉ
(Sources AD91 Cote 79J75 - 6 dit "Fonds de Courcel")

  Transcriptions Clément WINGLER (Directeur des Archives Municiplales de la Ville d'Étampes)

Autre reçu, d'un autre Budé.

Retour

Création en Avril 2004