Vue générale d'Arnhem - près du chemin d'Utrecht. LP Delinotte 6/65

Depuis qu'Adam, ce cruel homme
A perdu son fameux jardin,
où sa femme autour d'une pomme
Gambadait sans vertugadin,
Je ne crois pas que sur la terre
Il soit un lieu d'arbres plantés
Plus célèbre, plus visité,
Mieux fait, plus joli, mieux hanté
Plus exercé dans l'art de plaire
Plus examiné, plus vanté,
Plus décrit, plus lu, plus chanté,
Que cette ville si charmante.

 

La blanchisseuse
Chacun accourt pour la voir
Madeleine la blanchisseuse
Voilà, dit la foule joyeuse,
La reine du lavoir.
(Refrain populaire)
L. Paul Delinotte 07/04/1865

 

Environs d'Arnehm - Le Zijpe - L. Paul Delinotte - avril 1865
Heureux, loin de Paris, d'errer en ce doux lieu
J'allais me promener au petit bois de Zijpe
Et m'éloigner d'Arnhem où j'avais pour principe
De ne renter qu'au soir après le couvre-feu.

 

Une vue d'Arnehm - Prise du Zijpe

 

 


 

Une vue d'Arnehm - Château de Biljoen - L. Paul Delinotte - le 2 juin 1865
Le tic
Du loustic
Habitant ce portique
Antique
Est d'offrir au public
Un musée hitorique
Artistique
Couic !
C'est magnifique
Et très chic.
 

 

Des environs d'Arhnem - Le château de Rosendaal le 2 juin 1865
Dans le beau Rosendaal
On déjeune pas mal.
Demandez-le plutôt
À notre ami Ravant.

 

Leersum - Château de Zuylestein (Zuilestin) - L Paul Delinotte - le 4 juillet 1865

(Air du réveil-matin)
Un certain jour on m'invite
     Dans ce beau manoir
Sous forme d'une visite
     Au repas du soir
Et je dis, voulant rendre hommage
     À ce gai festin
On mange du bon potage
     Dedans Zuilestin
Tin, tin, tin,   Tin, tin, tin,
On mange du bon potage
     Tin, tin, tin,
Dedans Zuilestin


 

Homme à la pipe

 

Quoi qu'en dise Aristote et sa docte cabale
Le tabac est divin et n'a rien qui l'égale.

 

Première page du dictionnaire écrit par Léon Paul Delinotte et son collègue Th. Nolen, co-auteur.
Le terme de « gymnase » est utilisé pour "lycée", comme en Suisse actuellement et comme Gymnasium en allemand. Or, le gymnase est pour Littré, le lieu où les Grecs s'exerçaient à lutter, à jeter le disque, et autres jeux de force.
L'expression moderne "gymnase du lycée" devait alors paraître pour le moins bizarre.

Ce livre est signé de Jules Alexis, son frère. Et, pour le sel de la chose, voici la préface de l'édition 1888 :

Les auteurs, à qui nous avions demandé quelques mots d'introduction, nous ont répondu avec raison qu'une préface n'est le plus souvent qu'une réclame.iNous tenons cependant à attirer l'attention du public enseignant sur une particularité, qui doit faire préférer ce dictionnaire à tout autre. C'est que la partie française a été rédigée par un Français et la partie hollandaise par un Hollandais. Car on aura beau dire et beau faire, jamais personne ne parlera une langue étrangère comme sa langue maternelle.
Il y a de ces tours, de ces expressions, qui ne s'apprennent ni dans les livres ni à un certain âge, mais qui ne s'apprennent que dans le pays même et en même temps que l'on commence à balbutier les premiers mots.
Disons encore que les auteurs ont suivi, pour la partie française, le dictionnaire le plus répandu en France, celui de P. LAROUSSE, dont les éditions se succèdent si rapidement et qui est rédigé d'après la dernière édition du Dictionnaire de l'Académie Française; et pour la partie hollandaise, le Dictionnaire officiel de DE VRIES et TE WINKEL.


 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 

 

 


La Blanchisseuse
La blanchisseuse
Château de Biljoen
ligne 2 col 1
Homme à la pipe - 1
ligne 2 col 1
Arnehm
Ligne 1 col 2
Château de Rozendaal
ligne 2col 2
Homme à la pipe - 2
ligne 3 col 2
Le Zype
Ligne 1 col 3
Château de Zuylestein
Ligne 2 col 3